Témoignages

Logo Concept

Messages de nos élèves d’arts martiaux à Montréal

La réputation de l’Académie Serei, Centre d’arts martiaux a été bâtie sur l’expérience de nos senseis ainsi que la variété de disciplines que nous enseignons à Montréal. Nous combinons rigueur et passion afin de vous offrir un service personnalisé et propice à des progrès nets, quel que soit votre âge ou votre discipline. Notre approche a été reconnue et recommandée par nos élèves :

« Je voudrais vous remercier pour tout ce que m'a apporté le fait de fréquenter votre salle. La sérénité, la confiance, la force et bien d'autres choses encore. Prenez soin de vous et des vôtres. »

Laurent Evers

« André-Jaques Serei est le premier instructeur à me garder motivé à continuer un sport pour plus de 3 mois. Ça m'a permis d'améliorer ma souplesse et d'augmenter mon "cardio". »

Yannick Robert

« Je fais beaucoup de sports, mais l'Aiki Ju-Jitsu est la discipline la plus complète que j'ai pratiqué. Autant pour le physique que pour le mental. L'Académie Martiale Serei est un endroit où l'ambiance est amicale, l'enseignement professionnel et les entraînements rigoureux tout en étant agréable. »

Albert Kwan

« Premièrement, j'aimerais féliciter la famille Serei de nous transmettre ce qu'il connaisse le plus et qui est une passion pour eux, les arts martiaux. Merci à Mr George, à André et à Pascal pour leur enseignement. Depuis que je suis rentré à l'académie martiale Serei, je me suis vue transformer psychologiquement et physiquement. André et Pascal nous répètent souvent une phrase : persévérance dans l'effort. »

Jonathan Fulham

« Les femmes et les arts martiaux? Il paraît que nous, les femmes, approchons les arts martiaux pour y apprendre à nous défendre. L'aiki ju-jutsu nous apparaît au premier abord très adapté : on y apprend des gestes d'une grande efficacité, qui nécessitent beaucoup de technique, mais peu de force physique. Or, vous verrez mesdames, qu'un dojo n'est pas conçu pour transformer les femmes en hommes.

Entrer à l'école de la famille Serei ne fera jamais de vous des guerrières, mais vous apprendra à vous connaître, et à mettre vos qualités au service de l'art martial : votre souplesse, votre agilité, votre ressenti deviendront bien vite vos meilleurs atouts. Vous voulez décupler vos forces? Vous apprendrez à cerner et à travailler sur vos faiblesses.

Vous voulez apprendre à vous battre? Vous apprendrez la sagesse, le respect de l'autre, et vous apprendrez à vaincre vos peurs. Vous voulez changer votre corps? Vous transformerez votre âme. Vous apprendrez à trouver votre place, par rapport à vous-même et surtout par rapport à l'autre. Si les arts martiaux ne sont pas conçus pour les femmes au départ, vous y avez néanmoins un grand rôle à jouer.

Puisque vous vous rendrez vite compte que vous contribuez à un équilibre. Apprendre la persévérance est votre propre défi, peu important votre genre, votre physique, ni les objectifs que vous vous fixez. Vous apprendrez alors que vous pouvez être forte et vous défendre : le changement, bien visible, à l'extérieur viendra de votre changement à l'intérieur… quelles que soient vos propres armes. »

Catherine Rossi

« Last year I moved to Montreal and began training at the Academie Serei. I've been training in the martial arts for approximately 15 years and I can say without a doubt that this dojo is one of the best I have ever trained at. The teachers are encouraging and professional at all times, the class atmosphere is fun and challenging. I look forward to many more years in martial arts, and as a Serei student. »

Jeff MacDonald

«Les raisons de mes peurs, je n’en ai aucun doute que même si vous ne les connaissez pas, vous savez très bien de quoi je parle. Vos cours d’auto-défenses, étaient les Bâtons qui m’ont soutenu lors mes blessures. « La sérénité ne peut être atteinte que par un esprit désespéré et, pour être désespéré, il faut avoir beaucoup vécu et aimer encore le monde. »

Une nuit dans la forêt de Balaise Cendrars.
J’aime les arts martiaux comme j’aime le monde. Je ne fais pas de grand-écart ni toutes ces démonstrations des gens qui les pratiquent. Je ne sais pas ça sort d’où tout cet intérêt que j’éprouve pour ces disciplines mais je sais que je suis incapable de l’éteindre.


Le monde croit que je change, mais je pense que je redeviens tout simplement comme j’étais << MOI >> avec tout l’égoïsme qui contient et tout l’humain que je suis.

Je ne porte plus de symbole religieux (par respect à ce qu’il représente et par mépris à ce qui le représente sans présenter sa propre valeur, et que je ne peux lui garantir cet engagement de ma part) mais je me sens plus religieuse que tout. C’EST FOU.

Je me rappelle plus c’est qui, qui a dit cela dans ses mot : « J’ai toujours vu que, pour réussir parfaitement bien dans le monde, il faillait avoir l’air fou et être sage. »

J’aime les mots d’Henri Fréderic AMIEL lorsqu’il dit : « Mille chose avancent; neuf cent quatre-vingt-dix-neuf reculent : c’est là le progrès ».

Moi je dis : << La peur que chacun d’entre nous veut éloigner et se protéger contre, nous habite, elle n’a nul refuge que notre esprit, notre esprit n’a nul refuge que notre corps. Il se dispute le trône dans un espace comme tout dans cet univers, et pourtant c’est leur union qui fait la force. N’importe qui peut avoir le trône à n’importe quel moment mais aucun d’entre eux n’aura le pouvoir. >>

Vous avez souvent dit d’une façon ou d’une autre que le bon conditionnement physique nous aide à récupérer plus vite, mais je vous dis que la détermination qu’on porte tous quelque part nous aide encore plus. C’est vrai que ce n’est pas important le nombre de fois qu’on tombe mais de pouvoir se relever à chaque fois.

Ma mémoire me refuse l’accès à certain répertoire, mais c’est drôle, elle me fait souvent sortir l’image des gens qui m’ont tendu la main d’une façon direct ou indirect, de près ou de loin.

Voilà, une petite histoire qui pour moi a changé ma vie. Il y a de cela deux ans, je m'inscrivais à l'Académie. Suite à une rencontre avec André-Jacques Serei « Il faudrait défendre la femme que vous êtes », me dit-il lors de notre rencontre. Il avait raison, mais je n'existais plus, c'est le sentiment que je portais alors. J'étais plutôt ronde et surtout sans tonus et un manque d'énergie flagrant après plusieurs années de stress. Je me suis donnée à fond avec trois cours privés par semaine avec André-Jacques. Voilà maintenant deux ans de cela, je me sens tel un Phoenix sorti de ses cendres, comprenez-moi bien rien n'est parfait, mais j'aspire à gagner un concours de beauté pour mes 90 ans ! Pauvre André-Jacques il va avoir beaucoup de travail.

Si vous êtes découragée, si votre estime de soi est dix pieds sous terre et si vous voulez rencontrer quelqu'un d'exceptionnel, n'hésitez pas, communiquez avec lui, il est intense, il est passionné et il saura vous faire découvrir la femme que vous êtes. Merci encore André-Jacques pour votre passage dans ma vie.

J'ai récemment lu l'article sur vous dans la Presse. Je prends ces quelques instants pour vous remercier pour votre excellent enseignement dont j'ai pu bénéficier. Je me considère privilégié d'avoir pu croiser quelqu'un comme vous au cours de ma vie.

Votre véritable passion pour les arts martiaux est contagieuse et vous êtes également un modèle de ténacité qui entraîne les gens à dépasser leurs limites. Je n'ai jamais su retrouver un maître aussi engagé, rigoureux, pédagogue et intense que vous dans un autre dojo ou centre d'entrainement. Je vous souhaite une longévité hors norme comme votre père afin que vous puissiez toucher et faire grandir encore plusieurs centaines d'élèves.»

«Bonjour Sensei, 

J'ai récemment lu l'article sur vous dans la Presse. Je prends ces quelques instants pour vous remercier pour votre excellent enseignement dont j'ai pu bénéficier. Je me considère privilégié d'avoir pu croiser quelqu'un comme vous au cours de ma vie.
Votre véritable passion pour les arts martiaux est contagieuse et vous êtes également un modèle de ténacité qui entraîne les gens à depasser leurs limites. Je n'ai jamais su retrouver un maître aussi engagé, rigoureux, pédagogue et intense que vous dans un autre dojo ou centre d'entrainement. 

Je vous souhaite une longévité hors norme comme votre père afin que vous puissiez toucher et faire grandir encore plusieurs centaines d'élèves.»


Merci


Patrice

«Voilà, une petite histoire qui pour moi a changé ma vie. Il y a de cela deux ans, je m'inscrivais à l'Académie. Suite à une rencontre avec André-Jacques Serei "Il faudrait défendre la femme que vous êtes" me dit-il lors de notre rencontre, il avait raison, mais je n'existais plus, c'est le sentiment que je portais alors. J'étais plutôt ronde et surtout sans tonus et un manque d'énergie flagrant après plusieurs années de stress. Je me suis donnée à fond avec trois cours privés par semaine avec André-Jacques. Voilà maintenant deux ans de cela, je me sens tel un phoenix sorti de ses cendres, comprenez-moi bien rien n'est parfait, mais j'aspire à gagner un concours de beauté pour mes 90 ans! Pauvre André-Jacques il va avoir beaucoup de travail.

Si vous êtes découragée, si votre estime de soi est dix pieds sous terre et si vous voulez rencontrer quelqu'un d'exceptionnel, n'hésitez pas, communiquez avec lui, il est intense, il est passionné et il saura vous faire découvrir la femme que vous êtes. Merci encore André-Jacques pour votre passage dans ma vie.»

Guylaine Richard
Massothérapeute

Pour faire vous aussi partie de nos élèves, contactez-nous.

Logo Concept

À vous de jouer. Nous offrons une panoplie de disciplines. Faites votre choix! 

NOUS JOINDRE

Académie Martiale Serei

6530, Avenue Papineau
Rosemont-La Petite-Patrie

Montréal, QC

H2G2X2

Téléphone

514-279-3656

Courriel

info@serei.ca

Heures d'ouverture

Contactez-nous maintenant pour avoir un aperçu de nos services

Envoyer à un ami

Envoyer l'URL de cette page à un(e) de vos ami(e)s

Tous droits réservés Académie Martiale Serei 2017 - Mention légale
Création de

Mention legale